Rechercher
  • julia veillon

Corona tu m'auras pas!




Je ne peux pas changer les choses, arrêter le chaos de la main, me retirer du monde malade et fermer la porte à double tour.


Je pourrais en fait, mais ça ne changerait rien.


Tant que je continue à nourrir des pensées qui croient que « je suis quelqu’un à qui les choses arrivent », que je suis victime d’un virus et que je ne peux rien faire rien ne changera..


La peur, le plus puissant des barrages de conscience. La peur, parfait appât pour nous déconnecter de notre "savoir inné".

Nous sommes responsables de ce que nous émettons par nos pensées, par nos peurs et nos croyances.

Combien de temps encore allons-nous plonger dans ce grand bain d’ignorance, à préférer le confort de la paraphrase plus que notre baromètre intérieur ?


Récitez le poème présent qui dit ; "C’est le chaos, on va tous finir par choper le corona. Au secours".

C’est vraiment à cela que vous vous accrochez ?

Car à chaque fois que l’on parle du corona virus, que l’on en a peur, que l’on diffuse en masse des alertes, ça ne fait que l’amplifier, lui donner « à manger » et lui permettre de s’étendre.


Je ne suis pas médecin, je ne retiens pas les chiffres donc ne suis pas en mesure de vous prouver par A plus B qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter.


Par contre, quand je me connecte à mon "savoir inné", quand je reviens dans mon baromètre intérieur, je sais qu’il n’y a aucune raison de je ne « tombe » malade ou que « je n’attrape » cette maladie à moins que je l’aie choisi. Oui. Choisi.



Alors je vous lance un challenge!

Plus de radios, d’émissions ou d’infos à la télé sur le coco, cap ou pas cap?


Si l' on devait effectuer une mise en quarantaine ou prendre des précautions requises par le gouvernement on le saurait d’une manière ou d’une autre.

Personnellement je le fais déjà, on pourrait parler d’ignorance comme de conscience, question de choix.

On vit une merveilleuse période, c’est dans le chaos que se crée le nouveau.

Nous sommes des êtres d’une puissance infinie, allez-vous enfin le reconnaître et le respirer ?


Dans le grondement d'un vent de panique, en temps d’orage et de tempête, que font les moutons ?

Ils suivent le premier qui se jette de la falaise et finissent tous écrabouillés !


Etes-vous un mouton dans la tempête ?

Mais non voyons, nous avons notre libre arbitre et en ces temps plus que jamais nous nous devons d’avoir des pensées créatrices de lumière et d’espoir.


Ne redoutons pas le chaos car il est à la source de toute création, à nous de suivre le mouvement et d’élever nos vibrations.


Et il n’y a rien à « faire » juste à être attentifs à ce que l’on déclare à travers nos pensées.

Choisissons l’émergence de la conscience, d’autres champs des possibles.

N’y aurait-il pas un plan plus grand à tout ce qu’il se passe ?

On peut faire le choix de se dire que la tempête passera, que l’on va évidemment pas attendre sous un arbre mais que notre instinct saura nous guider vers la sécurité.


"Notre propre berger se trouve à l'intérieur de nous".

Vous n'êtes pas une brebis égarée mais bel et bien un magnifique co-créateur.


Suivez votre guide, il connaît le chemin!


Je n’aime pas la polémique et je ne vais en aucun cas imposer mon point de vue, suivez votre vérité.

Si vous partagez la mienne, c’est un cadeau.

Si ce n’est pas le cas, je vous souhaite de trouver ce qui résonne, où et avec quoi vous vous sentez en accord.


2020, année de tous les possibles, quel chemin suivrons-nous ? La peur et le combat ou la confiance et la lumière ?


Bien à vous


Julia

297 vues
Téléphone

+41 78 818 69 33

Email
Adresse

Route d'Antagnes 87, 1867 Antagnes / Ollon. Suisse

Mentions légales

Protections des données

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône YouTube