Rechercher
  • julia veillon

Petit conte d'éveil " Le puit des coeurs brisés"




Ils sont beaux les amoureux, roucoulent et se prélassent aux abords des forêts enchantées.

Une vie en rose est promise à chacun découvrant son puit d’amour, source d’allégresse et de prospérité.

Bienvenue au Pays des amoureux en amour, un pays où l’amour sort d’un puit que le nouveau couple découvre pour y entamer sa première danse.


Depuis toutes petites, les jeunes filles sont préparées à vivre cet amour jaillissant du puit des amoureux qu’il faudra trouver.


Ces demoiselles se fardent, en rêvent, imaginent cet événement comme étant l’unique jour de leur vie entière, où, abreuvées par la source du puit, elles auront tout.

Les jeunes hommes eux, ont comme mission de trouver un puit propice à leur union.

Alors Ils s’activent, questionnent et cherchent quelle direction prendre.

Les bois, les collines ou les champs ? Des puits, il en a partout et ils ne sont pas difficiles à trouver, mais le choisir est une autre histoire !


Aurore est une jeune fille en fleur, séduisante et fraîche, préparée au jour de sa rencontre avec un jeune homme tout aussi séduisant et frais avec, bien sûr, des épaules rassurantes et un sourire ravageur.

Luc a tout pour lui, et surtout il a déjà un puit dont il a hérité. Un puit aux armoiries familiales orné d’or, aux fresques délicates et actif depuis un millénaire au moins !

Bref un couple qui semble parfait !


Ils se rencontrent et sentent leur cœur tomber en amour l’un pour l’autre. Ils ressentent une sensation nouvelle et enivrante, oh mon Dieu ils s’aiment de tout leur être et ne peuvent plus respirer l’un sans l’autre.

C’est la fusion euphorique du nouvel amour du jour, jour de leur mariage bien sûr, alors vite, célébrons cette passion !

Les cloches sonnent, ils se disent oui et marchent en direction de leur puit sous un tonnerre d’applaudissement et de papillons dans le ventre.

Les saisons passent, il y a des rires, de la joie et l’amour est grandi par cette source qui les désaltèrent, cadeau des dieux à l’inépuisable débit.


Néanmoins un matin, se penchant pour boire à cette eau bénie, ils n’en voient plus.

Affolée, il la rassure. Inquiet, elle le prend dans ses bras.

Luc décide de partir à la recherche d’une autre source, Aurore va l’attendre dans l’espoir qu’il revienne le lendemain.

Mais le temps passe, elle est assise sur ce puit qui perd de sa noblesse. Elle ne comprend pas que Luc s'attarde autant, les pierres brûlent sa peau et l’eau manque désespérément. Elle en devient sèche et acariâtre, elle ne se reconnait plus. Sa solitude la rend folle.

Il arrive un beau matin, fier et heureux de revenir avec des bonnes nouvelles. Les poumons gorgés d’un nouvel air et les yeux remplis d'horizons différents lui ont fait un bien fou ! Et l’eau est revenue avec lui ! Il retrouve Aurore dépitée et aigrie comme jamais. Elle l’insulte, il se défend comme il peut. Il essaye de comprendre mais un fossé se crée entre ce qu’il a vécu et ce qu’elle lui raconte. Son absence, les jours passés à l’attendre sur ces pierres brûlantes.

Elle le jalouse, en devient malade d’imaginer ce qu’il a découvert sans elle. Comment a-t-il pu ?

Alors il lui propose de partir et de voir par elle-même, qu’elle prenne un chemin et qu’elle fasse son expérience.

C’est ce qu’elle fit, lui assis sur les pierres brûlantes et elle a la découverte de nouveaux horizons. Même scénario, même frictions. Même émois pour elle, même tortures pour lui.

Au pays des amoureux en amour c’est la fusion parfaite des êtres et rien n’existe d’autre que le puit. Se rendre ailleurs, cheminer sans l’autre raisonnent avec sacrifice pour l’un comme pour l’autre.

Elle reviendra encore plus belle et épanouie, lui barbu, trapu et en colère.

Ils resteront encore une saison mais n’ont plus rien à se dire, l’eau ne revient pas et ils n’ont pas la force de creuser. Il y a pourtant de l’eau ailleurs mais ils sont las de marcher et de s’être éloignés.

Le couple déchu se quitte avec une seule idée en tête, retrouver quelqu’un d’autre avec qui rebâtir un puit, avec sa source jaillissante comme par magie. Si seulement pouvaient-ils s’aimer Soi au lieu de se fondre dans l’autre. Si seulement pouvaient-ils reconnaître que l’amour se nourrit de respect et de liberté.

Se désaltérer ensemble et découvrir d’autres chemins pour que chacun trouve sa propre source afin d’alimenter ce puit commun.

Car au pays des amoureux en amour, la peur a fait place à la confiance et l’attachement à la liberté. Le bonheur a un prix et le compromis rime avec mari.

Cette patrie verra évoluer plus de cœurs brisés que d’aventuriers désireux de partager.

N’est-il pas le temps de découvrir vraiment ce que signifie le mot aimer ?



Les fondations de ce petit conte ont été écrites en 2004 au bord du lac Attitlan au Guatemala.

A cette époque, j’avais eu cet élan de conscience mais je le voyais comme un idéal car moi-même vivant des amours compliqués et polarisés.

Une année après, l’amour s’invitait dans ma vie pour construire, au fil des années, une relation florissante à chaque printemps, tissée dans la liberté et le respect profond de qui nous sommes.

A toi Guy ❤️

105 vues
Téléphone

+41 78 818 69 33

Email
Adresse

Route d'Antagnes 87, 1867 Antagnes / Ollon. Suisse

Mentions légales

Protections des données

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • Noir Icône YouTube